Surfcasting Méditerranée

08/07/17 - L'activité reprend tard

J'ai des appâts à finir et le temps couvert me semble propice à une belle session. Direction la plage avec l'espoir que les orages passeront au loin.

Voir le résultat de la session

Ce soir j'ai changé de coin pour tenter de fuir le monde qui a envahi le Grand Travers. Après avoir tiré mon chariot sur plus de 500m, je découvre avec stupeur que la plage est envahie ici aussi.

Je n'ai pas le courage de rentrer à la voiture pour me déplacer sur un autre poste, donc je m'installe en espérant que les baigneurs vont sortir de l'eau rapidement.

19h30 : Deux lignes sont en place en bordure pour tenter les mulets et une troisième lancée au loin au ver de sable pour les dorades et marbrés mais je passe mon temps à surveiller trois gamins qui rodent autour de moi ainsi que les baigneurs qui se mettent à l'eau dans mes fils. Il n'y a pas un seul pêcheur sur les 300m à ma droite mais comme d'habitude les baigneurs sont trop paresseux pour se déplacer un peu. Les autres pêcheurs à ma gauche n'ont pas le même problème. La première demi-heure de pêche n'a pas été bien productive et à mis ma patience à l'épreuve

20h : J'ai une petite touche sur une ligne à la perle flottante et à la demi-dure, lancée sur le banc de sable. Je remonte une dorade de 28cm. Après ce premier poisson, une attente interminable commence. Vers 20h30 je décide de démonter la seconde canne de bordure et la remplace par une canne plus puissante et une ligne de fond au ver de sable. Seb me rejoint vers 20h45, au son des percussions d'un orchestre de Samba venu pique-niquer sur la plage juste à coté de moi...

21h40 : Un de mes scions tremble. Au ferrage je reconnais immédiatement le comportement énergique du mulet et remonte un dorin de 37cm. Je suis étonné de les trouver aussi tard. Le ciel couvert me donne l'impression qu'il fait presque nuit. Je relance ma ligne au même endroit, sur le banc de sable.

21h55 : Nouvelle touche sur le banc de sable et là encore je reconnais la façon de faire du dorin. Arrivé sur le sable, je découvre un beau poisson de 41cm ainsi qu'une toute petite dorade d'environ 8cm sur une autre empile. Je garde le mulet et relâche la dorade qui malheureusement ne survit pas.

22h10 : J'ai une grosse touche sans suite au ver de sable. Je remonte la ligne de quelques mètres sans rien sentir au bout, alors je la repose sur le support. Immédiatement je vois le scion trembler et je comprends qu'un petit poisson est au bout. C'est un chinchard de 24cm.

22h50 : Je pars discuter avec les pêcheurs placés à ma gauche. Ils viennent de rater une touche au couteau mais n'ont rien pris encore. Je jette un coup d'oeil à mes cannes pendant qu'on bavarde et remarque une belle touche. Je cours sur la canne, les tremblement sont timides mais je tente ma chance. Un petit marbré de 21cm est au bout. La canne d'à coté marque aussi la touche, puis la dernière. Je remonte successivement deux autres marbrés de 21cm et 19cm. Les trois poissons repartent à l'eau sans difficulté.

Trois petits marbrés qui sont repartis grandir.Trois petits marbrés qui sont repartis grandir.Trois petits marbrés qui sont repartis grandir.

Trois petits marbrés qui sont repartis grandir.

0h : Il ne s'est rien passé depuis déjà 1h quand je remarque une toute petite touche. Je ferre et sens que c'est un peu plus lourd que les trois derniers marbrés. Je remonte finalement un autre marbré mais cette fois-ci de 33cm. Sur une seconde canne je prends une dorade de 23cm qui repart à l'eau en pleine forme.

0h40 : Une dorade de 23cm est venue prendre un ver de sable sur une empile flottante. Piquée au bord de la gueule, elle repart à l'eau facilement.

Les deux premières dorades de 23cm sont reparties à l'eau.Les deux premières dorades de 23cm sont reparties à l'eau.

Les deux premières dorades de 23cm sont reparties à l'eau.

0h45 : Je viens tout juste de relâcher la dorade précédente qu'une touche me rapporte un marbré de 28cm puis un second de 27cm à peine 5min plus tard.

1h05 : Je remonte une chinchard de 18cm pris à la perle flottante. Il repart à l'eau.

1h25 : Une ligne qui de marquer une touche minuscule, je ferre et sens qu'il y a quelque chose au bout. Ma seconde canne marque la touche elle aussi, mais je ne peux pas tout faire à la fois. Je termine de remonter ma première ligne et découvre deux dorades de 22cm et 23cm. En les sortant de l'eau je comprends que les poissons ne pourront pas repartir. Ils sont pris très profondément et saignent abondamment. Je dois les garder. Sur la seconde canne je remonte finalement un marbré de 27cm.

1h50 : Je viens de prendre une dorade de 25cm. Comme elle est en forme, je la relâche. Cela compensera la petite de 22cm que j'ai été obligé de garder.

Une petite photo souvenir avant de la remettre à l'eau.

Une petite photo souvenir avant de la remettre à l'eau.

2h35 : Une dorade de 24cm a pris une empile flottante au ver de sable. Elle repart à l'eau immédiatement.

Avec ses 24cm elle n'est pas dans mes standards et repart grandir immédiatement.

Avec ses 24cm elle n'est pas dans mes standards et repart grandir immédiatement.

3h25 : Je remonte une petite dorade de 22cm et la relâche sans problème.

3h35 : Une dorade morte de 22cm est pendue à l'une de mes lignes. Je suis contraint de la garder.

3h45 : Je remonte un doublé dorade 22cm et Sar 22cm. Le sar repart mais pas la dorade.

4h10 : Je prends un doublé de dorade de 26cm et 23cm à la perle flottante toutes les deux. Elle repartent à l'eau sans le moindre souci.

Doublé de dernière minute.

Doublé de dernière minute.

Résultat final

25 poissons capturés dont 12 conservés.

  • 13 Dorades
    • 5 conservées : 28, 23 et 3x22cm
    • 8 relâchées : 8, 22, 3x23, 24, 25 et 26cm
  • 7 Marbrés
    • 4 conservés : 33, 28 et 2x27cm
    • 3 relâchés : 19 et 2x21cm
  • 2 Dorins
    • 2 conservés : 37 et 41cm
  • 2 Chinchards
    • 1 conservé : 24cm
    • 1 relâché : 18cm
  • 1 Sar
    • 1 relâché : 22cm
08/07/17 - L'activité reprend tard

Commenter cet article