Surfcasting Méditerranée

14/06/17 - Pêche fructueuse en bordure

Pour changer un peu et surtout pour terminer mes appâts, j'ai décidé de faire une sortie rapide pour pêcher les dorins en bordure. La grande surprise de la soirée fût la présence des dorades qui ont trouvé mes demi-dures totalement à leur goût.

Voir le résultat de la session

Parti avec l'idée de finir mes boites de demi-dures et de rentrer dès la tombée de la nuit, je suis volontairement venu avec un matériel léger et limité. Les cannes de surf lourd ont laissé place à mes petites Mitchell de beach ledgering (30-100g) très légères et parfaites pour la pêche à moins de 80m.

J'installe 3 cannes avec des montages un peu différents :

  1. Pêche à 30-40m avec un plomb de 40g et 3 empiles flottantes de 1m avec perles blanches rondes de 10mm.
  2. Pêche à 50-60m avec un plomb de 50g et 3 empiles flottantes de 1m avec perles ovales fluo (jaune, rose, blanche)
  3. Pêche à 80m avec un plomb de 80g et montage polyvalent à 2 empiles flottantes de 90cm et 1 trainard de 140cm.

La première touche intervient sur la canne lancée à 40m juste après l'arrivée de mon camarade Niz venu tremper le fil avec moi pour quelques heures. Le scion qui tremble est la signature du dorin, la soirée démarre plutôt bien. Manque de chance, je décroche ce joli mulet d'environ 30cm à moins d'un mètre du bord.

Je réarme la canne de demi-dures fraiches et relance au même endroit mais les mulets ont déserté la zone.

L'activité est moins folle que la semaine dernière mais il y a quelques poissons qui trainent. D'ailleurs, je prends mon premier dorin de 29cm quelques minutes plus tard. Ce soir je choisis de ne garder les poissons qu'à partir de 30cm alors je relâche ce premier poisson.

Le premier dorin (mulet à tâche jaune) est reparti à l'eau.Le premier dorin (mulet à tâche jaune) est reparti à l'eau.

Le premier dorin (mulet à tâche jaune) est reparti à l'eau.

La soirée prend une tournure inattendue vers 21h lorsque je remarque une ligne complètement détendue dont le fil a croisé toutes mes autres lignes jusqu'à atteindre les cannes de Niz. C'est la ligne que j'avais lancée à 80m, sur le banc de sable.

Au ferrage je sens que ce n'est pas un mulet, la défense est lourde et les coups de tête me laissent perplexes. Pas de fausse joie non plus : ma canne légère donne rapidement de bonnes sensations aussi sur des petits poissons. C'est finalement une dorade de 30cm prise à la perle flottante et à la demi-dure.

Je réarme ma canne et relance la ligne. 15 min plus tard c'est une nouvelle fois la ligne posée à 30-40 qui refait parler d'elle. Je remonte un doublé de dorins de 30cm. J'inspecte mes autres lignes et remonte une dorade de 24cm que je relâche immédiatement.

Ma canne de bordure est à l'eau depuis moins de 10min que je remarque le scion trembler timidement. Je rate la touche mais laisse la ligne pêcher à tout juste 20m du bord. Cela tombe assez bien finalement car Niz vient de remarquer que les mulets se sont rapprochés.

Ma canne déposée sur le banc de sable à 70-80m est légèrement détendue. Au ferrage je comprends tout de suite que c'est une autre dorade. Celle-ci est identique à la première et mesure aussi 30cm. Je décroche le poisson et réarme la ligne. Peu de temps après je remarque une nouvelle fois que la même canne totalement détendue. Je remonte un beau dorin de 33cm et une dorade de 24cm. Je remets à l'eau la dorade mais garde le dorin.

La ligne qui pêchait à 20m s'agite un peu mais ça ne semble pas être un mulet. Effectivement, c'est un doublé de dorades de 20cm et 26cm. Les deux poissons repartent grandir.

Je n'ai plus d'appât en réserve et c'était d'ailleurs l'objectif de la soirée (finir les appâts). J'ai donc laissé pêcher mes lignes sans vraiment y prêter attention d'autant plus que j'ai été distrait par de sympathiques passants (déjà rencontrés la semaine passée) qui avaient une envie certaine de débattre de sujets variés qui feront d'ailleurs l'objet d'un autre article.

Après leur départ je range mon matériel et termine la soirée en remontant une dernière dorade de 24cm (sans doute prise depuis longtemps) que je relâche elle aussi.

C'est au final une très belle pêche si l'on considère la faible durée de la session (moins de 3h) et les appâts plutôt "bas de gamme" utilisés pour l'occasion.

Résultat final

10 poissons capturés dont 5 conservés.

  • 6 Dorades
    • 2 conservées : 2x30cm
    • 4 relâchées : 20cm, 2x24cm et 26cm
  • 4 Dorins
    • 3 conservés : 2x30cm et 33cm
    • 1 relâché : 29cm
5 poissons conservés de 30cm à 33cm sur les 10 capturés.

5 poissons conservés de 30cm à 33cm sur les 10 capturés.

Commenter cet article

Hervé 16/06/2017 23:07

bonsoir
petite question pourquoi tu changes de plomb pour les différentes distances tu peux lancer a 30 40m mètres avec 80 gr et aussi a 70 80m non je dis une connerie ??

Jérémie 16/06/2017 23:36

Tu as raison, qui peut le plus peut le moins. Cependant les cannes que j'ai utilisées pour cette sorties ont 2 scions de puissance différente. Le scion 30-60g est plus sensible, c'est la raison pour laquelle je l'ai utilisé à courte distance avec de petits plombs.

melville 16/06/2017 09:34

Si vous gardez les dorins c'est pour les cuisiner...de quelle façon?

Jérémie 16/06/2017 11:31

C'est un poisson très bon et très facile à cuisiner. Je les cuits surtout au four mais il m'arrive aussi de le faire à la poêle. Attention de bien prendre des Dorins (Liza aurata) et non des Mulets Porcs (Liza ramada). Les Mulets Porcs sont vaseux, pas les dorins.