Surfcasting Méditerranée

16/05/17 - De plus en plus dificile

Le vent est tombé, l'air se réchauffe et la marée monte toute la soirée. Je suis convaincu que les conditions sont optimales pour réaliser une joli tableau... et pourtant rien n'est gagné.

Voir le résultat de la session

Ce soir j'ai invité Johann et Seb à me rejoindre. Ce sont tous deux de bons pêcheurs et surtout de bons camarades avec qui il est plaisant de partager une soirée.

J'arrive sur le spot un peu avant 19h après avoir fait un petit détour au magasin La Dorade (à Carnon) où j'ai récupéré quelques vers américains XXL. Les appâts sont magnifiques, comme toujours, et je suis très enthousiaste à la seule idée de lancer ces vers au bout de mes lignes.

Installation rapide du matériel, à 19h40 je suis en place et les lignes viennent d'être lancées. Je n'ai pas changé ma stratégie puisque celle-ci semble payante depuis le moins de mars : 3 cannes dont 2 au ver de sable et une dernière avec des appâts plus gros (les vers américains XXL).

19h45 : Tout juste 5 min que j'ai lancé mes lignes que Johann arrive sur la plage. Au même moment je remarque ma première touche de la soirée, au ver américain. Je crains que ce soit l'oeuvre des petites dorades mais je tente quand même ma chance et ferre... dans le vide. En remontant ma ligne je trouve mon bout de ver découpé en 4 tronçons, cela confirme ma crainte. Je remets un bout de ver neuf et relance ma ligne.

19h55 : Touche au ver de sable et cette fois-ci le poisson est au bout lorsque je ferre. C'est une dorade de 27cm.

Premier poisson de la soirée : une dorade de 27cm

Premier poisson de la soirée : une dorade de 27cm

20h05 : J'ai deux touches en même temps et il faut bien que je fasse un choix. Je prends la canne la plus proche en main et ferre... dans le vide une fois de plus. Je repose la canne et tente ma chance sur la seconde avec un ferrage énergique pour compenser la bannière détendue. Bingo, le poisson est au bout. C'est une dorade de 24cm que je relâche après m'être assuré qu'elle était en bonne forme pour repartir.

De son coté Johann a réalisé un doublé de mulets en pêchant au bord à la demi dure et à la perle flottante. En reprenant la canne que j'avais reposé, je constate qu'il m'est impossible de la ramener : celle-ci est prise au fond. C'est une sacré surprise pour moi car je pêche ici depuis plusieurs semaines et je ne me suis jamais accroché au fond. J'ai été obligé de casser... adieu montage, plomb et arraché. Johann pense que ce n'est pas un obstacle mais plutôt une raie torpille qui s'est ensablée. Il est vrai qu'à cette époque les raies sont nombreuses sur les plages du Grand Travers.

 

21h00 : Il ne s'est rien passé depuis 1h mais je sais que l'activité revient brièvement toutes les heures alors je suis aux aguets. Justement, une petite touche se manifeste au niveau d'un scion sur une ligne au ver de sable. La canne tremble mais l'écureuil ne monte pas. J'attends un peu mais rien de plus ne se passe. Je décide de ferrer quand même et finalement le poisson est au bout et par curiosité je compte les tours de manivelle pour me faire une idée de la distance à laquelle je l'ai prise. C'est une dorade de 30cm que j'ai prise à 136 tours de manivelle soit environ 130m avec mon Shimano MGS XSB. Visiblement les poissons sont loin ce soir.

Seb nous rejoint sur la plage, nous somme maintenant 3 sur le spot.

16/05/17 - De plus en plus dificile

21h15 : Je remonte les deux autres lignes pour inspecter l'état des appâts et sur l'une d'elles je trouve une petite dorade de 23cm. Elle n'a pas fait de touche mais est en pleine forme alors je la relâche.

16/05/17 - De plus en plus dificile

Après cette capture chanceuse, l'activité tombe soudainement et commence une longue période d'attente pour tout le monde. En remontant ma ligne du milieu je suis de nouveau accroché au fond et casse encore une fois la même ligne. Si c'est encore une raie alors je n'ai vraiment pas de chance. Je peste un peu mais en profite pour changer légèrement ma stratégie : je déplace ma canne de 15 mètres et choisis un montage 3 empiles avec perles flottantes et trainard.

23h30 : Alors que je discute avec Johann, mon écureuil de droite (le plus loin de moi monte en flèche et se décroche avant de s'écraser au sol. La touche fulgurante me fait penser à celle d'un saurel (chinchard) d'autant plus qu'elle se produit sur la canne où j'ai des perles flottantes.

23h45 : En inspectant les lignes je remonte une dorade de 31cm prise au ver de sable. Elle n'a pas fait de touche elle non plus.

16/05/17 - De plus en plus dificile

1h10 : L'activité est vraiment au plus bas ce soir. Il ne s'est rien passé depuis pratiquement 90min et j'envisage sérieusement de plier le matériel comme l'a fait Johann 45min plus tôt. J'envisage de commencer à écailler mes poissons quand une belle touche retour se produit sous mes yeux. Je reconnais immédiatement la façon de faire des marbrés et c'est sans surprise que j'échoue un marbré de 27cm.

Ce poisson me décide à ne pas relancer ma canne et à commencer à ranger le matériel. Je plie petit à petit après avoir écaillé mes poissons.

 

1h45 : En remontant ma dernière canne je trouve un petit loup pris au ver de sable sur une perle flottante. Il ne fait pas plus de 25cm à vue d'oeil alors je le relâche immédiatement sans même le mesurer.

Ce dernier poisson signe la fin d'une soirée de pêche difficile, loi d'être à la hauteur de mes espérances. Je suis parti au moment où la lune commençait à sortir et où la marée était haute. Les conditions étaient au meilleur de la soirée mais je n'avais plus l'énergie ni la patience d'insister 1h de plus.

16/05/17 - De plus en plus dificile16/05/17 - De plus en plus dificile16/05/17 - De plus en plus dificile

Résultat final

8 poissons capturés dont 5 conservés.

  • 5 Dorades
    • 3 conservées : 27, 30 et 31cm
    • 2 relâchées : 23 et 24cm
  • 1 Chinchard
    • 1 conservé : 23cm
  • 1 Marbré
    • 1 conservé : 27cm
  • 1 Loup
    • 1 relâché : environ 23cm
16/05/17 - De plus en plus dificile
16/05/17 - De plus en plus dificile

Commenter cet article

Julien DARRIBAU 19/05/2017 10:01

Je confirme que le 16 c'était dur!!! Par contre hier avant le coup de vent, c'était très bon.

Jérémie 19/05/2017 11:20

Je serais bien sorti hier mais j'ai vu le temps tourner à la pluie. Je suis comme les chats, je n'aime pas la pluie :)
Tu as touché du fish ?